Xwi Xwi

Kwakwaka’wakw UCC -80.01.123 Le Xwixwi est parvenu aux Kwakwaka’wakw depuis la Côte Salish des Comox sous la forme de cadeau. Après avoir décidé de guerroyer pour acquérir la danse et le masque, ils furent invités par les Comox et on leur offrit la danse et la boîte à trésor avec les accessoires nécessaires de plein gré. Le danseur porte le masque de cet être surnaturel et a des crécelles faites de coquilles st jacques et la croyance dit que la danse « fait trembler le sol et est un moyen de ramener le Hamat’sa qui est en cours d’initiation » (Boas 1897: 497). Selon les Kwakwaka’wakw, le Xwixwi est une morue rouge ou un vivaneau. C’est pour cette raison qu’il a deux yeux qui ressortent. Quand la morue rouge est tirée de l’eau, son estomac sort par sa bouche, ainsi la paume du masque ressort. Quand le poisson est jeté dans le canoë, il fend l’air violemment avec sa queue. Ceci est imité par les crécelles de coquilles. On dit que le Xwixwi a été vu pour la première fois à Cape Cod et qu’à l’époque le Ligwi’da’xw vivait là-bas.

This project was made possible with the support of the Department of Canadian Heritage through Canadian Culture Online
Native Drum