Nulamal

Première Nation Kwakwaka’wakw UCC – 80.01.148 . Les Nu’ama’a ou ‘danseur idiot’ sont des messagers et assistants du Hamat’sa qui aide à faire respecter les lois des cérémonies. Ils attaquent les gens en leur jetant des pierres, les frappent avec des bâtons, et parfois même poignardent et tuent avec des lances et des haches de guerre. Les Nu’ama’a sont initiés par un peuple fantastique du nom de At’asamx, qui vit près d’un lac, à l’intérieur des terres dans la région de D’axsiwa’yi. On dit que leur village est une île flottant sur un lac. Ils ont des nez énormes  et leurs corps sont couverts de morve. Dans des temps anciens un homme est tombé chez ces gens et est revenu épuisé et ‘fou’. Son nez coulait tout le temps, il mangeait le mucus et l’étalait sur tout son corps. Il urinait et déféquait dans la maison, et il a fallu longtemps avant que les siens le fassent revenir à la raison. On dit que les  Nu’ama’a descendent de cet homme. Ils n’ont plus leur tête et ont des grands nez. Ils sont aussi sales qu’on le disait du premier Nu’ama’a. quand un jeune homme est initié dans cette société, un vieux Nu’ama’a jette de la morve sur cet homme, ainsi « projetant l’esprit du cérémonial d’hiver sur lui ». Quand il joue, le Nu’ama’a ne danse pas, mais quand il est excité, il court comme un fou, jette des pierres, renverse les gens et crie Wi! Wi! Wi! Ils tournent à droite au lieu de tourner à gauche et effectuent leur tour du feu par la gauche.

This project was made possible with the support of the Department of Canadian Heritage through Canadian Culture Online
Native Drum