Bec Tordu

Première Nation Kwakwaka’wakw UCC – 93.02.004 le Hi’hamsam’ représente les fabuleux oiseaux surnaturels qui servent Baxbakwalanuksiwe’ “le-canibal-de- l’extrémité- nord-du-monde”. Ces oiseaux étaient les serviteurs du cannibale Baxbakwalanuksiwe’ et leur rôle était de tuer des gens et d’amener cette nourriture à leur maître. Le “bec-tordu- du-Paradis” a une protubérance élaborée par-dessus les narines, souvent coupée pour mettre en valeur une forte courbe. Ces oiseaux sont un instrument de l’apprivoisement du Hamat’sa ou Danseur-Cannibale possédé par l’Esprit cannibale. Dans les dernières étapes de la sauvagerie initiatique du Hama’tsa, ses serviteurs les Hi’hamsam’ apparaissent et dansent, terminant ainsi la cérémonie du Hamat’sa. Cette danse est la plus sacrée des danses masquées des Kwakwaka’wakw. Les privilèges du Hamat’sa et du Hamsam ont été accordés aux Kwakwaka’wakw par mariage et guerres avec nos voisins nordistes, principalement les Awik’inuxw de Rivers Inlet et les Hi’dzakw de Bella Bella, d’où ces sociétés de danse sont originaires.

This project was made possible with the support of the Department of Canadian Heritage through Canadian Culture Online
Native Drum