Baxbakwalanuksiwe

Première Nation Kwakwaka’wakw UCC-93.02.008 Ce masque rare représente le grand Esprit Cannibale Baxbakwalanuksiwe’ qui possède le nouveau Hamat’sa ou Danseur-Cannibale. Le masque montre trois bouches les unes dans les autres avec un petit crâne humain au centre. Le masque a aussi deux têtes d’oiseaux plus petites qui représentent Galugadza’yi ou le Bec-tordu-du-Paradis, dont on dit qu’elle est la femme de Baxbakwalanuksiwe’. Le masque est typique des parures de la société Hamat’sa dans son ornement de rouge et son pourtour d’écorce de cèdre non teinté. « On a spéculé que celui ci était une forme rare de Hamsam’, mais il lui manque toutes les caractéristiques des masques habituels d’oiseau-cannibale. Ce masque est enregistré comme appartenant au Chef Kwaxalanukwame’ John Drabble, qui appartenait aux Dzawada’enuxw de Kingcome Inlet. Ce dernier est aussi photographié portant le masque et la parure en écorce de cèdre le recouvrant complètement lors de la confiscation des parures de potlatch en 1922. On dit aussi que le masque est en fait la représentation de Baxbakwalanuksiwe’ lui-même, et était utilisé lors d’une cérémonie spéciale après le retrait de Hi’hamsam’ dans la chambre secrète des Hamat’sa. Lors de cette cérémonie, Baxbakwalanuksiwe’ apparaît portant la coiffe du nouvel initié sur un court circuit autour du feu puis disparaît dans la chambre secrète Hamat’sa. Ceci est effectué pour que le nouvel initié reçoive et offre son présent spirituel sous la forme d’une coiffe habituellement issue de la famille ou de l’histoire Hamat’sa puis effectue sa cérémonie finale. Ce masque est très inhabituel et son but n’est pas très clair, cependant il appartient clairement à la société Hamat’sa et exhibe Baxbakwalanuksiwe’, le-canibal-de -l’extrémité- nord-du-monde.

This project was made possible with the support of the Department of Canadian Heritage through Canadian Culture Online
Native Drum