Hiwatha

Quand Hiwatha était petit, il vivait avec sa grand-mère Nokomis. Il a toujours voulu chanter. Un jour, Nokomis lui a dit : « Tu dois aller dans la forêt pour écouter les oiseaux chanter, et tu dois apprendre à les imiter. » Ainsi, chaque matin, à l’aube, Hiwatha s’est rendu dans les bois pour écouter les oiseaux, mais il ne parvenait pas à reproduire leurs chants. Une fois de plus, sa grand-mère lui a dit : « Tu dois essayer à nouveau. »

Le lendemain matin, Hiwatha est retourné dans la forêt. Il a écouté les oiseaux encore et encore et a tenté d’imiter leurs chants. Soudain, il a entendu une musique extraordinaire, au loin. En marchant lentement, il a suivi l’écho et est arrivé au pied d’une grande cascade. C’était cette cascade qui produisait la musique. Bientôt, Hiwatha a commencé à chanter et il a appelé sa chanson : Le Rire des eaux. Il a sculpté une flûte en aulne et a joué sa chanson.

Par la suite, chaque fois que Hiwatha retournait dans les bois, il emportait sa flûte. Il a joué et a chanté pour les oiseaux sa chanson sur les eaux qui rient. « C’est ainsi que les Premiers Peuples ont obtenu leur musique », a expliqué Femme-Caribou-Blanc (Wa Ba Die Kwe). (Clément et Martin, 1993 : 83.)

Transcription

©2019 This project was made possible with the support of the Department of Canadian Heritage through Canadian Culture Online
Native Drum