Natalie Picard

Nathalie Picard, musicienne et compositrice huronne-wendat, est née à Québec. Du clan de la Tortue, Shendaehwas de son nom huron-wendat, a étudié la flûte au Conservatoire de musique de Québec et à l’Université de Montréal où elle a obtenu un baccalauréat en musique avec spécialisation en composition jazz et électroacoustique. Elle a travaillé avec le maître flûtiste Richard Egues à La Havane, à Cuba, en 1995, ainsi qu’avec le flûtiste de jazz latino Nestor Torrès à la Florida International Universit à Miami, en 1997.

Sa carrière musicale a suivi cinq parcours spécifiques : flûte (jazz et musiques du monde), flûtes amérindiennes, chant traditionnel amérindien, récréation musicale en studio (enregistrement numérique, montage et mixage de bandes sonores ou recherche/archives) et spectacles pour enfants (contes avec musique, ateliers et enseignement). L’un des principaux objectifs de son travail est l’expression de la relation étroite entre les peuples autochtones et la nature par l’utilisation d’instruments traditionnels amérindiens, dont une flûte traversière iroquoïenne faite d’un os de cerf, un sifflet sculpté dans une phalange d’orignal, des flûtes amérindiennes traditionnelles en bois de pin et de cèdre rouge et de nombreux autres instruments pour imiter les oiseaux, le vent, la pluie, l’océan ou les grenouilles.

Au fil des ans, elle a joué avec différents groupes musicaux (jazz latino, cubain, brésilien, amérindien, jazz, reggae, funk, contemporain, classique, etc.), au Festival international de jazz de Montréal (en 2003 avec le groupe de jazz cubain de Yoel Diaz), au Fredericton Harvest Jazz Festival au Nouveau-Brunswick, dans le spectacle de Tito Puente au Métropolis, avec le groupe Kalimba et le joueur de guitare brésilienne Luc Fortin au Medley à Montréal, au salon traditionnel et autochtone du Conseil des Arts du Canada en 1998, avec le Grand Ensemble de Flûtes de Montréal, avec l’Orchestre symphonique de Québec, ainsi que dans le cadre de plusieurs événements autochtones. En 1999, elle fait une tournée en France (Lille, Bordeaux, Lyon et Strasbourg) pour Le Printemps du Québec. À cette occasion, elle a aussi joué avec Florent Vollant dans le Jardin des Tuileries à Paris. En juillet 2000, elle a été invitée à Saint-Malo, en France, par l’Office franco-québécois pour la Jeunesse, pour présenter pendant deux semaines des spectacles sur la musique et la culture des Premières Nations du Québec. Depuis 2000, elle a présenté de nombreux spectacles ou ateliers sur la musique et la culture amérindiennes, souvent à l’invitation des Jeunesses musicales, en Hongrie, en Belgique, en France, en Allemagne, en Italie et au Canada. En avril 2001, elle a été invitée à jouer lors d’une réception privée à Toronto pour le prince Charles, prince de Galles.

En septembre 2003, elle a été invitée à l’émission de télévision Buffalo Tracks de la chaîne APTN à Toronto. Le mois suivant, le 12 octobre, elle a donné un concert au Harbourfront de Toronto. À l’automne 2003 et en 2004, elle a donné des ateliers et des spectacles au Jardin des Premières Nations du Jardin botanique de Montréal. Elle s’est produite comme soliste invitée avec l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa, dans des concerts pour enfants et dans le cadre d’une tournée en Colombie-Britannique en novembre 2004. Elle a participé à l’International Storytelling Festival de Vancouver en 2004. Elle a aussi participé à d’autres concerts en tant que soliste invitée avec l’Orchestre du Centre national des Arts d’Ottawa en janvier et mars 2005. Elle a participé au spectacle de musique autochtone Soleil Levant 2005 au Théâtre l’Impérial de Québec. Elle a été invitée à l’émission de Didier Mélon, Le monde est un village, sur les ondes de la RTBF, la radio nationale de la Belgique.

En décembre 1999, elle a réalisé et produit son premier album solo présentant ses compositions pour flûtes amérindiennes. Elle a composé des trames sonores pour le Musée de la civilisation à Québec, pour l’album officiel des Fêtes de la Nouvelle-France à Québec et pour l’événement Le Printemps du Québec à Paris. Dans les séances d’enregistrement auxquelles elle a participé, elle a entre autres travaillé avec Bruno Pelletier (Notre-Dame-de-Paris), Florent Vollant (Kashtin) et Réjean Bouchard, au Studio Oniro, pour un film IMAX sur Ernest Hemmingway, et elle a enregistré des flûtes pour le film Le Survenant et pour des trames sonores destinées à la musicothérapie. Elle a travaillé comme assistante au montage sonore pour l’Office national du film du Canada.

De 2003 à 2005, elle a travaillé activement comme enseignante au primaire à l’école de Wendake. Elle continue d’offrir des séances et des ateliers pour faire découvrir aux élèves leur langue, leurs arts et leurs musiques traditionnelles. Dans le cadre de cet effort, elle s’est mise à écrire des chansons dans sa langue huronne-wendat et à s’accompagner d’un tambour traditionnel. Elle a également enseigné au Collège Notre-Dame-de-Foy en 2008-2009.

Depuis plus de trente ans, elle se produit et présente la musique et la culture des Premières Nations du Canada, comme elle l’a fait au Canada, en France, en Belgique, en Allemagne, en Hongrie, en Italie et aux États-Unis, ainsi qu’à l’occasion d’événements comme la tournée de l’Orchestre symphonique du Centre national des Arts, du concert de la fête du Canada à Ottawa, de l’International Storytelling Festival de Vancouver, du Festival international de jazz de Montréal ou de l’American Indian Music festival à Casa Grande Ruins en Arizona. En 2010, elle a formé le duo Visions of Sound avec Dennis Hatch, un flûtiste Anishinaabeg qui confectionne aussi des flûtes. Elle a déménagé aux États-Unis en 2012 et a été sélectionnée pour le programme de leadership artistique du National Museum of the American Indian (NMAI) du Smithsonian en 2014. Son court métrage Ikwäas, we sing, nous chantons est disponible sur le site Web du NMAI et sur YouTube : http://youtu.be/9E57Olh_3zM. Elle retourne souvent dans sa communauté natale au Canada pour présenter des séances d’apprentissage et des spectacles.

Presse – Acclamations de la critique

Chagnon, 13 juin 1999

« (…) C’est une autre connaissance amérindienne qui a fait halte à Leymieus. Nathalie Picard, Huronne-wendat de la grande famille iroquoïenne, a effectué en France la grande tournée du Printemps du Québec. Après Rouen, Lille, Bordeaux, Lyon, elle s’est arrêtée chez Marc (Bissardon) avant de poursuivre sur Strasbourg, occasion unique pour faire profiter les enfants de l’école d’une découverte de la musique traditionnelle amérindienne.

Ils étaient une soixantaine assis en demi-cercle, bouche bée, pour écouter tout ce que l’on peut tirer d’instruments artisanaux originaux : flûte en cèdre rouge, os de chevreuil, phalange d’original, tambour de peau d’original… Accompagnée aux percussions par Manu M’hou, elle a offert un spectacle insolite. Les enfants ont entendu une vraie histoire en musique. Le vent, une volée d’oiseaux, les oies sauvages… Une promenade dans la nature sans quitter la classe! Jouant des airs traditionnels ou des compositions personnelles, elle a offert aux gamins un moment de rêve et de dépaysement. Vêtue d’un gilet de cuir aux broderies traditionnelles, elle a donné des explications révélant bien des mystères sur ces habits originaux et ces instruments insolites. Un petit moment de bonheur, de fraîcheur de naturel dans une civilisation matérialiste qui a oublié certaines valeurs essentielles. »

« Par un heureux hasard, il (Diaz) s’est entouré de musiciens accomplis, en particulier de sa flûtiste Nathalie Picard, au sujet de laquelle on ne saurait tarir d’éloges. Ses harmonies, élégamment balayées par le vent, font des miracles pour les mélodies, et le vibrato féminin et gracieux dont elle ponctue la musique montre qu’elle est une styliste immensément prometteuse. Son interprétation fluide, dans Florentina, porte la chanson vers de nouveaux sommets d’élégance. » – Raul da Gama, Yoel Diaz Cuban Jazz Session: Encuentros, 26 février 2012.

Discographie

Messages du vent/Listening through the wind, Nathalie Picard (1999). Musique originale/Original composition. Flûtes amérindiennes/Native American Indian flutes.

Te llego, Yoel Diaz (2003). Jazz cubain/Cuban jazz ensemble

Oniro, Jean-François Linteau – Didjeridoo australien (2005). Musique du monde

Le survenant, Michel Corriveau (2005). Flûtes pour musique de film/flutes on movie soundtrack for movie

Nomade, Musée de la Civilisation de Québec – Quebec Museum of Civilization, compilation de bande sonore d’expositions/compilation of soundracks

Album officiel des fêtes de la Nouvelle-France à Québec, vol. 1-2 (Maluron, luré)-3, réalisation François Leclerc.

Musique du monde pour enfants, vol. 2/World music for children vol. 2, La Montagne secrète production, 2003.

Listening Through the Wind: Yerikhwenhawi Niuskwas, Nathalie Picard (2013) 620675133829

Dans ses propres mots

Je veux sensibiliser les autres, et particulièrement les enfants, au riche patrimoine musical de mon peuple. C’est pourquoi je joue d’instruments particuliers, dont une réplique d’une flûte traversière en os de cerf trouvée sur le site archéologique iroquoïen de Tracy (Québec) et un sifflet en os d’orignal. La flûte traversière a quatre trous pour les doigts et mesure environ quinze centimètres. Vous trouverez un dessin aux pages 61 et 72 et une courte description de la façon dont j’en joue, à la page 142 du livre Archéologie sonore, chants amérindiens de Cécile Tremblay-Matte et Sylvain Rivard (Éditions Trois, 2001. ISBN 2-89516-027-9). (Anglais seulement)

Liens et coordonnées

http://sat.qc.ca/fr/evenements/domagaya-la-rencontre-des-cultures-autochtones-et-des-arts-numeriques#section

http://www.indiantimearts.com/news/how-plan-native-american-indian-flute-culture-concert-or-workshop-your-area (Anglais seulement)

https://www.ustream.tv/recorded/45945892 (Présentation de Nathalie Picard de 11 min 50 s à 24 min 27 s) (Anglais seulement)

https://www.youtube.com/watch?v=9E57Olh_3zM

https://blog.nmai.si.edu/main/2014/05/29/ (Anglais seulement)

http://sk9814.wixsite.com/kennethbgallery/nathalie-picard–dg-hatch (Anglais seulement)

http://dghatchflutes.indiemade.com/content/about-dg-hatch-flutes (Anglais seulement)

©2019 This project was made possible with the support of the Department of Canadian Heritage through Canadian Culture Online
Native Drum